La médiation

Lorsque l’Association est parvenue à localiser la personne recherchée, elle cherche à entrer en contact avec elle dans la discrétion – s’il s’agit d’une mère de naissance, il ne faut pas oublier que son conjoint peut tout ignorer ; s’il s’agit d’un enfant, il faut penser que, même à l’âge adulte, il peut ignorer qu’il a été adopté.

Par ailleurs, l’Association protège chacune des parties concernées, en ne communiquant à l’autre que les informations, même non identifiantes, qu’elle est clairement autorisée à transmettre. Il faut encore savoir donner aux personnes contactées le temps de se préparer à raconter leur histoire et à accepter une rencontre.

N’oublions pas non plus que malheureusement, la médiation n’est pas une science exacte : il faut admettre que dans certains cas – qu’il ne faut pas juger- elle ne peut aboutir.

Nous avons établi une note d’information sur le sujet (voir dans notre  » Bibliothèque  » qui permet de rendre compte d’une démarche de médiation et de ses chances de succès).