Historique

L’association DROIT DE PAROLE POUR DES CITOYENS DIFFERENTS a été créée en 1990 suite aux difficultés rencontrées Georgina SOUTY-BAUM, sa fondatrice, dans la recherche de ses propres origines.

A cette époque, ni les parents biologiques, ni les enfants abandonnés, ni leurs parents adoptifs ne pouvaient s’exprimer. Il s’agissait donc de créer un véritable Droit de Parole qui s’est exprimé par une médiatisation de la recherche des origines, l’organisation d’un premier Congrès en 1997 consacré à cette question, et l’élaboration d’un manifeste.

L’Association DROIT DE PAROLE POUR DES CITOYENS DIFFERENTS a lancé l’idée d’un Conservatoire des Origines et développé, auprès de l’opinion publique, des milieux associatifs et professionnels, et des instances gouvernementales, la nécessité de mettre un terme aux difficultés de l’accouchement sous X.

Parallèlement, l’Association a regroupé des parents biologiques et des enfants abandonnés pour lesquels elle a structuré une médiation et développé une éthique de la connaissance des origines dans le respect tant des parents biologiques, que des enfants et le cas échéant de leurs parents adoptifs.

L’Association s’est entourée de professionnels – juristes, responsables sociaux, psychologues…- et a agi auprès des Services de l’Aide Sociale à l’Enfance – ASE et des Œuvres Privées pour les impliquer dans cette recherche et la reconnaissance de ce droit.

L’Association leur a proposé son aide mais a parallèlement dénoncé les abus ou irrégularités qu’elle pouvait constater.