Nos réalisations

…. En chiffres :

Depuis 1990, le M.N.D.A. a :

traité plus de 35.000 dossiers
permis 9.640 retrouvailles contre 3.162 refus

… En mots :

Tous les adhérents sont réunis autour de la volonté de voir l’accouchement  » sous X  » disparaître de lui-même parce que les familles de naissance mieux informées auront suffisamment confiance en la législation et en ceux qui cherchent leurs origines. Autrement dit, ils sont donc favorables à la disparition du droit aux origines et non à sa  » suppression « , préférant une évolution des pratiques à une intervention publique imposée difficilement compatible avec les difficultés humaines que rencontrent celles et ceux qui renoncent à élever leurs enfants eux-mêmes.

Ils ont formalisé leurs objectifs en adoptant une CHARTE qui exprime une déontologie du droit aux origines qui se résume ainsi :

LE DROIT DE SAVOIR

LE CHOIX DE RECHERCHER OU PAS

LE DEVOIR DE RESPECTER LE REFUS DES RETROUVAILLES

… En écrits :

Bibliographie

– Projet de Conservatoire National des Origines et un commentaire du projet de loi sur le CNAOP : disponibles sur le site Internet de l’Association.

– Georgina Souty et Pascal Dupont, Destins de mères, destins d’enfants – De l’abandon aux retrouvailles -, Ed. Odile Jacob, 1999.

– Sophie Grenier, Adopter, Delmas express, 2002.